les couleurs pour voir le jour se sont détachées

des éléments défaits à la noirceur

lorsque le temps s'ouvre

lorsque le monde tourne

 

la vie peut faire bouger

 

circonférence

 

regarde moi

j'emprunte encore parfois les mêmes chemins

mes années sont venues dans les allées parvenues

toujours des retours

 

jusqu'à la limite étirée

un peu comme un élastique

le permettrait

 

puis retourner

révolution

volte face

 

arpenter

 

j'ai beaucoup marché

pour ne pas me perdre

 

les couleurs pour voir le jour se sont détachées

des éléments défaits à la noirceur

lorsque le temps s'ouvre

lorsque le monde tourne

 

la vie peut faire bouger

 

circonférence

 

 

j'ose me tenir par la main

m'accompagner dans la nuit

pour faire le tour

et se retrouver

 

il y a un secret

au fond de moi je le sais

je suis seule

 

un peu comme un élément arraché

une expérience ratée

une inclusion rejetée

 

greffe à la vie comme une visite séparée

implant souriant qui parfois dément

 

je ne colle pas à la réalité...