poèsie
28 février 2016

je contiens des petits riens, des petits riens de toi, sur mes lèvres, sous mes mains dans ma tête, des petits riens succincts à foison n'est pas mien juste je retiens trois fois rien de petites choses je maintiens je ne sais rien ça passe et puis ça revient tant d'espace et sans lien je contiens des petits riens, des petits riens de toi, sur mes lèvres, sous mes mains passent juste l'air de rien les broutilles et éléments nucléiens dans ma tête, des petits riens succincts  
Posté par Agnespoesie à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2015

Plusieurs tours encore des milliers d'elle ivresse du soir papillonne son visage oeil réel voler autour du corps en frénésie d'air soulever le vent échapper au temps décaler la réalité coller le crépuscule ou coudre ses pas aussi longtemps tourne la lumière vitale stellaire et sidérale plusieurs tours encore des milliers d'elle ivresse du soir papillonne son visage  
Posté par Agnespoesie à 09:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 octobre 2013

à partir de l'ombre chinoise que dessine ton corps sur mon âme, j'ai repeint l'existence de particules et de pigments, couleurs et nuances, formes de désir d'être en présence, l'une et l'autre, lignes de vie, suite et poursuite entre nous, des simples traits aux pointillés, traces vivaces de l'empreinte, de l'étreinte et de la connivence, laisser courir le pinceaux, aller et venir, imbiber de jours, de lumière et de gaité, comme le tendre entre dans la fibre du temps, comme l'épaisseur des teintes varie de la transparence à la... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2013

les amours entre la terre et l'orée du ciel, glissent au sol, jaillissent les perles rares de bleu et d'eau filtrent nos regards toutes les vapeurs, les brumes et les ardeurs fluides aux coulées de chair "retrouve-moi près de la pierre" ce souvenir d'eau et de cristaux le sel à s'aimer   les amours entre la terre et l'orée du ciel, survivent aux saisons grises dans la brume des marais jetés lissent, coulent, nos passions brûlantes tes yeux me rencontrent sous la pluie des années nouvelles "retrouve-moi près de la... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2012

dans les jardins de terre, l'eau a humidifié le temps et le vert a gagné son printemps, peut-être éternel, sans doute renaissant les feuilles et les tiges d'herbe soulèvent le sol, ouvrent la vie, progressent dans l'espace, j'apprends de la vie autant qu' une enfant : ouvreuse de regards sur les ignorances, sur les découvertes, et les ridules des plaies offertes aux couleurs de chlorophylle, menthe jeune et basilic il y a dans l'amour, un peu de cet émerveillement, lorsqu'une seule pousse sort de la terre,... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2008

Marcher

Marcher sur le sable humide,traîner ses traces inlassablement,fossiles à l'ère du présent, marcher en allant devant soi,là où il n'y a pas encore de marque,inventer un pas à partir de rien. Alors, avancer,les grains de sable pourront rouler,et l'océan les retirer, remous imperceptibleslorsque la vague oublira mon passage, imaginer la pointe de tes seins,empreinte sableuse,qui s'échappe de mes mains,un vent léger souffle etl'écoulement fluide fuit, à genoux, ensablée dans mon impuissance,j'admire ma toute volonté,d'être... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2008

rêve avec toi

En randonnée dans la campagne,je marche sur un chemin blanc, des haies tout au long sur la gauche et des champs, de grandes étendues sur la droite,je viens de créer une association de randonneurs... tu t'y es inscrite et là je te vois au point de rendez-vous pour le départ vers ce sentier. Quelle joie de t'y voir, je t'embrasse la joue, pas une bise anodine, un baiser tendre, affectueux, doux et fort,ta joue épouse la forme de mes lèvres. La randonnée part sur un chemin blanc plus étroit, il longe des jardins, et nous sommes... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 décembre 2008

mes choix

Il existe une puissance infinie dans chaque être,une couleur dans son coeur,une invention créative,de l'énergie à être. Il existe des besoins dans chaque être,être aimé, être reconnu, estimé,la création du soi,être à être. Il existe une dynamique dans chaque être,le sens des projets, des rêves,avoir des idées,faire. Tu existes et depuis que je te connais,j'apprends à me considérer,à vivre mieux avec moi-même,à me réaliser... C'est sûrement un hasard de calendrier,Et puis, tu ne me programmes pas dans ta vie de femme,Je... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2008

Désir

Comme ce mot, mis de côté,Je me suis niée,Dans ce passé, qui j’étais… Je te désire aujourd’hui, présence présente maintenant. Cet enfant en moi, comme unRefus d’être « la femme de »,Fragilité de la différence,Se sentir hors de tout, Violentée par l’image que l’autre attend de soi, Fuir,Courir, toujours loin de ma réalité,S’inventer des anarchies pour obscurcir ses doutes,Rien que des fantômes qui traînent des boulets lourds,Les bruits de leurs chaînes à minuit,La nuit des cauchemars,La peur d’être une âme perdue, refusée au... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2008

De mon cartésianisme, Descartes a semé le doute. Déconstruire jusqu’à trouver l’essentiel et s’il n’y a rien à trouver, se perdre… Il a décidé logiquement de sa première vérité : « je pense donc je suis. »   Quand on commence à réfléchir sur l’identité, C’est bien parce qu’on a des doutes, enfin !   Alors, déconstruire, chasser ses idées toutes faites. Sans vouloir philosopher, on est en droit de vouloir se connaître…   Plusieurs choix didactiques s’offrent à la pensée :   ATTENDRE ET VOIR, « on... [Lire la suite]
Posté par Agnespoesie à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :